Lombalgie et orthèses plantaires

Lombalgie et orthèses plantaires

Les lombalgies, notamment les lombalgies chroniques non spécifiques représentent un lourd fardeau pour la société par leurs fréquences et leurs coûts. Les podologues français participent au traitement des lombalgies, depuis le début du XXe siècle, en cherchant à corriger mécaniquement les dysmorphoses podales et en espérant ainsi traiter les étages sus-jacents.
A la fin du XXe siècle, un nouveau paradigme neurosensoriel enrichit les premières pratiques orthétiques correspondant à un paradigme mécanique. Il est aujourd’hui objectivé que les orthèses plantaires à visée neurosensorielle (semelles de posture) modifient l’ensemble de la posture. Pour optimiser l’efficacité du traitement par orthèses plantaires de la lombalgie, il convient non seulement de traiter les dysmorphoses podales, mais également de mettre en évidence les zones nociceptives cutanées plantaires, les dysfonctions proprioceptives et neurales podales qui empêchent la bonne intégration des informations provenant des mécanorécepteurs plantaires. Une fois celles-ci traitées, le podologue pourra déterminer les zones plantaires à stimuler pour réguler la posture et effectuer une remédiation posturale efficace et ainsi traiter les lombalgies.

 

Philippe Villeneuve — Podologue, Ostéopathe DO — Président de l’Association Posturologie Internationale (API)
42èmes Entretiens de Podologie — 13/14 octobre 2017 — p 161